LYZO vous permet de savoir la dureté (calcaire) de l'eau de votre robinet.

 

 

La dureté de l’eau, ou titre hydrotimétrique (TH), est un indicateur de la minéralisation de l’eau, qui correspond à la teneur de l’eau en calcium.

 

Les classes suivantes sont généralement adoptées pour caractériser la dureté de l’eau :

  • TH < 8°f : eau très douce

  • 8 °f <= TH < 15°f : eau douce

  • 15 °f <= TH < 30°f : eau moyenne dure

  • 30 °f <= TH < 45°f : eau dure

  • TH >= 45°f : eau très dure

 

Les eaux dures ne présentent pas de risque pour la santé mais plutôt des inconvénients liés à l’entartrage des canalisations et des appareils ménagers. Celles-ci présentent un intérêt sanitaire indirect en évitant les phénomènes de corrosion des métaux.

 

Une eau trop douce, dans certaines conditions de pH (acide), peut avoir un effet indirect sur la santé en favorisant la corrosion des métaux, tels que le fer et le cuivre, ou le plomb ou le cadmium et potentiellement toxiques.

 

 

 

L'eau destinée à la consommation humaine ne doit pas être agressive. En cas de dureté
excessive et après un adoucissement, elle doit avoir une dureté résiduelle minimale de 15 °F.
Pour tenir compte à la fois de l'intérêt de la consommation d'une eau dure pour la santé et des inconvénients liés à l'entartrage, il est admis qu'une dureté comprise entre 15°f et 20°f est idéale.

 

Source (page 26) : https://www.ariege.gouv.fr/content/download/20294/124751/file/dossier_siguer.pdf

 

 

 

Il est recommandé de reminéraliser les eaux douces afin d’obtenir un TH d’au moins 8 °f.

Lorsqu’un traitement individuel d’adoucissement de l’eau est installé, le respect d’une valeur minimale de 15 °f est recommandé, notamment afin d’éviter les éventuels problèmes liés à la corrosion.

 

Source (page 50&51) : Rapport du Ministère de la santé : l'eau potable en France 2005-2006

 

 

Les eaux adoucies ou déminéralisées livrées à la consommation humaine doivent satisfaire, en outre, aux exigences suivantes :
1. La dureté totale ne doit pas être inférieure à 15 °f.
2. L’alcalinité ne doit pas être inférieure à 2,5 °f
Ces dispositions ne sont pas applicables aux eaux adoucies ou déminéralisées ayant subi un traitement thermique pour la production d’eau chaude.

 

Source : Décret n° 89-3 du 3 janvier 1989 relatif aux eaux destinées à la consommation humaine